Indications et risques

Les indications pour un détatouage au laser

Grâce aux lasers actuels, nous considérons que tous les phototypes peuvent se faire détatouer sans risque de cicatrices.

Toutefois, le détatouage au laser est optimal dans les cas suivants :

  • Votre tatouage a plus de 10 ans et s’est éclaircit avec le temps ou il s’agit d’un tatouage amateur. L’encre étant moins profondément encrée dans le derme et dans les fibroplastes, moins de séances seront nécessaires. Envisagez environ 5 à 6 séances pour un détatouage total.
  • La peau est claire et votre tatouage est monochrome, de préférence de couleur noire, le détatouage sera plus aisé que pour des tatouages multicolore à base de vert ou de bleu par exemple.
  • Enfin si le tatouage ne fait pas la circonférence d’un membre entier (tour du bras, de la jambe, de la cheville, etc.), le détatouage sera plus facile et nécessitera moins de 8 séances. En revanche, lorsqu’un tatouage est particulièrement étendu (plus de 30 cm et qu’il est fait tout le tour d’un membre, les séances devront être multipliées par 2 afin d’éviter tout risque vasculaire, œdèmes compressifs, etc.

Le détatouage au laser est déconseillé dans les 3 mois qui suivent le tatouage, il faut attendre la cicatrisation totale d’un tatouage avant de se faire détatouer.

Tous les effets secondaires que vous pouvez rencontrer lors d’un soin dans notre centre de détatouage à Paris sont entièrement pris en charge par notre équipe de dermatologues laséristes et de médecins esthétiques. Nos équipes restent joignables et à votre écoute pour toute question supplémentaire par mail ou par téléphone.

Les risques et les effets secondaires d’une séance de détatouge

La puissance du faisceau lumineux du laser RevLite® peut entraîner des effets secondaires plus ou moins longs et durables. Il s’agit d’effets secondaires transitionnels, si ces effets persistent, contactez-nous !

Les contre-indications au détatouage laser

Le laser de détatouge est proscrit dans les cas suivants :

  • Période de grossesse et d’allaitement.
  • Lorsque la dernière exposition au soleil (rayons UV ou après l’application d’une crème auto-bronzante) remonte à moins de 2 semaines. La peau ne doit pas être bronzée.
  • Le tatouage a été fait récemment, dans les 2 mois qui précèdent.
  • Prise de médicaments photo-sensibilisants, antibiotiques, etc.